Compte-rendu réunion du 9 novembre au Relais de Belleville 

 

Ordre du jour :

 

  1. Vie interne de la commission

  2. psysoinsaccueil et les manifs

  3. Retour et suite du groupe de travail qui s'est réuni le 22 octobre au sujet du TDAH

  4. La mailing-list psysoinsaccueil 

 

1.

Depuis sa formation, la vie de notre commission/collectif (discussion à reprendre sur ces termes) ne nous épargne pas des moments de tension et des situations de malaise venant soulever des questions quant à la place de chacun, à ce que cela fait à chacun d'être dans la commission. Où et comment parler des questions d'ambiance ?

Jusqu'à ce jour, les AG, réunions et rencontres ne sont pas suffisantes, voire ne permettent pas d'aborder ce que chacun éprouve plus ou moins bien à tel ou tel moment. Comment fait-on pour laisser de la place à ce qui ne fait pas partie de l'ordre du jour mais qui pourtant fait partie intégrante ce que nous sommes ? Nous faisons en effet avec nos humeurs, notre état d'esprit du moment. Question également de la mixité « soignants/soignés » des membres de la commission (terme qui ne convient pas forcément mais n'élude pas nos différences). Nous aimerions par souci de rigueur y porter attention pour envisager, d'une manière qui ne soit ni totalitaire ni trop formaliste, la mise en place d'espaces dédiés à une parole plus intime.

Mettre en place des espaces où parler de ces situations nous paraît être d'une nécessité incontournable.

Quid de la formalisation de ces espaces, quelles formules trouvées ? Mettre en place un tour de table au début ? En fin de réunion ? Proposer des rencontres pas nécessairement ouvertes, plus intimistes ? Créer des espaces interstitiels ?

Nous devons être plus rigoureux, tant par le souci d'affermir nos liens et de traiter des questions d'ambiance, que par le souci d'instaurer de la continuité d'une réunion à une autre, en reprenant et développant les sujets précédemment abordés. Les espaces interstitiels ne peuvent que favoriser cette démarche.

En bref, il nous faudrait des espaces multiples et différenciés pour nourrir et abreuver notre collectif, que s'y instaure une continuité, que s'y maintienne et s'amplifie une consistance fragile par nature.

Comment allons-nous ? Comment va la commission/le collectif ? Comment existons-nous ensemble ? Tant de questions à developper... Parce que tenter d'y répondre demande du temps, nous reprendrons ces points en début de réunion prochaine. L''idée de continuité commence par là !

  

2.

Nous commençons par rappeler les dates des prochaines mobilisations :

Jeudi 16 novembre : Intersyndicale Journée de mobilisation, de grève et de manifestation

Lundi 20 novembre : Grève générale du travail social

(Faut-il préciser encore l'objet de nos griefs ?)

Rappel historique sur la commission et sa formation, contexte de Nuit Debout et de la loi El Khomri, le temps des manifs et sa positivité quant à la construction d'émotions vives et fédératrices.

Le contexte a changé, quelque chose nous dépasse, ce n'est plus la centralité du travail, comment fait-on aujourd'hui ?

Sur ces dernières journées de mobilisations, psysoinsaccueil a continué à appeler à manifester en invitant à se rassembler et marcher ensemble. Au vu du petit nombre que nous avons été à la dernière manifestation du 10 octobre « sous la casquette psysoinsaccueil », ne devrait-on pas plutôt appeler à rejoindre les initiatives locales qui rassemblent plus de monde ces temps-ci (le collectif des salariés de Maison Blanche par exemple) ?

De plus, les manifestations sont certes une manière d'exister, de penser à comment on fait une occupation, mais la conjoncture nous amène à nous poser cette question : en parallèle de la rue, que fait-on ? Ne pas oublier nos idées, continuer à inventer, créer-fabriquer des objets locaux pour affirmer nos existences militantes. Et qu'en est-il de notre discours, de notre unité ?

 

3.

Les principaux concernés étant majoritairement absents ce soir, le point sera réabordé à la prochaine réunion.

 

4.

Blog, mailinglist psyoinsaccueil et mailinglist interne regroupant principalement les membres « actifs » constituent trois fils de communication pour la commission. Question de la mailing liste interne en cours : il faut peaufiner son mode de fonctionnement. 

 

POUR FINIR

Nous fixons les dates des prochaines réunions et ferons en sorte d'en décider à chaque fin de réunion pour annoncer celles à venir.

 

 

Vendredi 1er décembre pour qu’Humapsy puisse venir (lieu à déterminer)

Jeudi 14 décembre au Relais de Belleville