Manifestation du 10 octobre :
    Les revendications sont  plutôt restreintes (CSG cotisations IRCANTEC, gel du point d'indice) mais enjeux
    plus larges: la défense des services publics contre la casse organisée par le gouvernement Macron.
    Le trajet (provisoire) Nation -> République.
    La Commission sera  présente, et  avec des banderoles.
    Le point de rendez-vous :
 RDV à 13h30 à l'angle de la rue Jean Pierre Thimbaud et du Boulevard Voltaire. un appel à mobilisation dans la foulée de cette réunion, ainsi qu'un tract que nous comptons distribuer lors de cette journée du 10.
Point fixe ou défilé ?
 Bandrerole "à la folie",ou pas ?
Cela dépend du nombre des volontaires.
 Préférence collégiale pour circuler dans le cortège , mais pour rester pertinents il faudra être visibles et nombreux.Nous aurons besoins de 5 personnes pour tenir "la dame ".Alterner les petites mains serait bienvenu..,et de quelques autres pour diffuser la doc dans et en périphérie du cortège.. Si la somme des présents ne suit pas , nous envisageons d'amener des pancartes (plus légères et maniables, même si moins fédératrices et reconnaissables).
L'idée d'un "stand" psysoinsaccueil n'est pas encore écarté

.
Semaine de la folie ordinaire :
            Dimanche 19 novembre il y aura une réunion de préparation.
 La semaine aura lieu en mars ou avril.
 Une idée à l'initiative de patients du Centre Artaud à Reims.,et qui se déroule en même temps que la semaine de Santé Mentale, organisée par les institutions, à Paris.
Beaucoup ne se retrouvent pas dans le concept de " déstigmatisation" tel qu'il est porté par les voix officielles.Et dénoncent une façon formatée de communiquer, l'idéologie et la sous jacense portées par la diffusion d'une certaine conception du soin, et qui exclue la parole des patients..et ce qu'ils constatent ,eux, de leurs quotidien.
Nécessaire alternative ,donc.
 L' idée lancée par Sophie Legrain (éditrice) depuis de nombreux mois, est "d'exporter"ce qui se fait à Reims depuis le Centre Artaud (concernant cette semaine là),plus largement en France.Il en fut question assez naturellement  en juin dernier au forum interclubs de Gennevilliers , ainsi qu'au dernier rassemblement du TRUC en septembre à La Chesnaie (près de Blois).

Apporter un volet artistique en même temps que parler de l'actualité des luttes, et penser les actions à venir, permettrait "d'ouvrir"les revendications militantes au plus grand nombre.
(Pièce de théâtre : "La méningite des poireaux".)
Ce serait bien si d'autres collectifs s'incrivaient dans ce mouvement.
Que ça devienne l'occasion de rencontres là aussi plus larges.
Y a-t-il déjà la maturité pour cela?
Nous poser la question n'exclut pas de multiples façon d'y répondre...et en tenant compte des moyens modestes qui sont les nôtres.
 Et de penser toute initiative comme légitimant, par principe, une manière humble d'accompagner nos luttes et enthousiasmes collectifs. Dans le cadre de cette semaine Psy Soin Accueil pourrait faire une AG dans un lieu public..
           - La faire être précédée d'une permanence ouverte dans la rue.
           - Avec une distribution de textes en parallèle.
            .
Lieux proposés: la Parole Errante (ils sont demandeurs), le théâtre de Gennevilliers.
Un mail sera envoyé à Julia (CSA)  pour lui demander de rejoindre l'organisation de la semaine.

Action à Nanterre (29 septembre):
        Il existe une vidéo qui a été diffusée par Gérard Pommier.
        Beaucoup de contradicteurs ou simples auditeurs inscrits ont été refusés à l'entrée et se sont fait rembourser les frais "pour des raisons de sécurité",  et pour "éviter un trouble à l'ordre public"..inédit à notre connaissance.(et ceci à l'endroit d'enseignants de ce même UFR où se tenait ce séminaire sur les TDAH)
        L'appel de Pommier était agressif, certes.
        Il y avait la crainte qu'il y aurait violence.
        Un petit meeting s'est tenu à l'extérieur avec la banderole "Tyraline".
        L'attitude de Pommier et de ses amis (environ 40) était assez fermée.
        Une quinzaine de personnes des 39, Psy Soin Accueil, etc.
Il y a eu finalement des discussions fecondes et respectueuses  avec certains participants, des familles pour l'essentiel très "demandeuses" d'informations alternatives..lesquelles sont reparties avec pas moins des 800 tracts que nous avions à disposition.
Il nous fut confié que les organisateurs avaient diffusé l'info qu'il y avait à l'extérieur des activistes "violents" et ont déconseillé aux participants(un millier environ,la plupart étant des parents ou des personnes diagnostiquées TDAH)  de sortir dehors.
La réunion de Nanterre était organisée par une association de parents (hypersuper), sponsorisée par les labos.Par ailleurs, un texte de Robert Debré sur le TDAH est affiché sur le site du Rectorat de Paris.Ce qui nous a passablement éberlué!
        Nous proposons qu'un texte soit élaboré et écrit par Psy Soin Accueil. Plusieurs textes d'ailleurs,car le sujet soulève des complexités qu'il convient d'aborder avec précision ,et en respectant les points de vues des parties..
        La critique ne doit pas être l'apanage des psychanalystes.L'écueil serait de figer le questionnement dans une lutte sur la légitimité des "sachants" ou bien des savoirs...et d'évacuer la responsabilité de chacun à penser ce que ce problème du TDAH dit de notre société aujourd'hui, et ce qu'il propose pour demain.
        Le cas de Ramus est intéressant..Les ambiguïtés soulevées pour son discours à l'Université s'accolant dans un étrange  paradoxe d'avec la teneur de ses interventions publiques.
Créer un groupe de travail sur la question nous a semblé important et circonstancié.
        Date de réunion pour ce groupe : dimanche 22 octobre, à 17 heures, chez Emmanuel.
        Nous anticipons ce travail un peu comme un fanzine thématique.


Organisation de Psy Soin Accueil :
        Liste Gmail ? Plutôt Framadate ou autre liste informatique
        Il faut qu'il : y ait 2 listes: une liste d'échanges et une liste de diffusion.
        Sur la liste d'échanges: une personne qui rentre ne doit pas être sortie.
        Que toutes les personnes qui sont sur la liste aient des droits élargis et que chacun puisse savoir qui participe à la liste : de cela nous sommes d'accord unanimement.
        Réunions d'accueil / Réunions d'élaboration
        Réunions (dans des lieux) ouverts / Réunions (dans des lieux) fermés.
        Il n'y a plus beaucoup la possibilité de rencontrer de nouvelles personnes car nous ne sommes plus dans le contexte de 2016 , des Nuits Debouts, et sur une place publique.
D'où l'intérêt d'AG itinérantes et de permanences d'accueil .
Une fois par trimestre une AG thématique pourrait se tenir .Nous  y inviterions les patients et les familles.
Des réunions dans des lieux fermés et  dans un cercle plus délimité (lieu privé par exemple)pour traiter des questions plus confidentielles sont parfois nécessaires..Cela permettrait de résoudre certains conflits, ou d'anticiper doutes ou difficultés inévitables, en remettant à la fois du collectif dans tout ça.
        Besoin de créer un espace-temps pour accueillir de nouvelles personnes , peut être en amont d'une AG, de se donner une heure de rendez vous 30 à 40 mn avant les débats?
        Il peut y avoir 2 types de réunions.Peu importe en fait le nom qu'on leur donne.L'essentiel étant de s'entendre clairement sur leurs contenus au préalable.
        Réunions d'organisation / Assemblées Générales populaires, avec une fonction d'accueil portée par 2-3 personnes .

        Points non traités :
         -Comment se mobiliser pour défendre des camarades qui sont pris pour cibles dans leurs milieux professionnels, ou de soins (pour les patients).Beaucoup peuvent témoigner de dérives qui musèlent toute tentative d'amener le débat dans des institutions sclérosées par une organisation du travail verticale et écrasante, où la pensée est mutilée et les sanctions lourdes pour qui se risque seul d'en contester les principes.
Les conséquences idoines pour les patients ,eux comme tous,sommés de se taire et taire, sinon quà risquer l'exclusion ou la camisole.
Notamment penser à constituer un groupe de travail en sous commission pour plancher sur ces questions là.
        -Visite de la contrôleuse de l'ONU:
        -Inter-comité des luttes:Ville Evrard, Murets, Maison Blanche...
        -"Encore heureux": jeudi 16 novembre
        -Agressions policières contre la marche des hospitaliers (tract de Sud).