1 juil.: Manifestation contre l'état d'urgence permanent / Place de la République

En même temps, le gouvernement Macron a présenté un projet de loi pour mettre en place un état d'exception permanent, introduisant dans le code pénal des mesures issues de l'état d'urgence. Ce projet de loi en instaurant des sanctions administratives permettant la privation de liberté ou la limitation à la liberté de circuler, banalise la rupture de l'état de droit et du principe de séparation des pouvoirs.

https://paris.demosphere.eu